Poésie et humour

Un matelot norvégien, fils de capitaine au long court, s’est ancré en 1998 dans une petite rue de la vieille ville de Düsseldorf pour ouvrir dans un ancien garage une sorte de bazar kitsch sorti tout droit des chansons de Chantal Goya, et intitulé de façon humoristico-provocante « Vaseline » (Wallstrasse 35). Le look même du troll des lieux, Rolf Buck, avec ses grands yeux de Bambi et sa chevelure oxygénée, mais aussi sa gentillesse, son sourire, son élégance valent le détour. Il est réputé pour son décor un peu ahurissant – meubles Chippendale, paon empaillé, plateaux-tableaux, lustres en cristal plastique, portes en trompe l’oeil. C’est là que j’ai trouvé mes boucles d’oreille rouge sang, ma merveilleuse montre swatch des temps antiques, ma bague salamandre, un de mes peignes chinois aux teintes délicates.
  Courez-y ! il risque de fermer ! Un peu de poésie risque encore de s’effacer de notre quotidien. Mais il reste pour un bon moment aussi dans le virtuel : www.rolfbuck.de et info@rolfbuck.de Le site n’exprime pas le dépaysement, l’émerveillement ressentis dans la réalité, et c’est tant mieux : le réel a une toute petite encolure d’avance. N.B. la photo au chapeau rouge a été prise dans la boutique.
http://duesseldorf.prinz.de/locations/locationssuche/vaseline-wohnaccessoires-einrichtung-deko-shopping-style,205241,1,LocationFinder.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s