Un Musée original

Expo Aristide Maillol et Maurice Denis, à l’occasion du 150ème anniversaire de Maillol au Clemens-Sels-Museum de Neuss.  Fort belle exposition où l’on découvre les talents de dessinateur du sculpteur qui enfin rendit hommage aux Vénus à fortes cuisses. A prolonger par la visite à Paris du Musée Maillol où se tient une autre exposition, sur la reconstitution – fort suggestive, en particulier pour la salle « coquine » avec phallus ailé à clochettes- de la vie à Pompéi.

La vraie découverte fut celle de ce musée si attachant et déconcertant de Neuss, avec des chefs d’oeuvre comme « Le Char du Soleil » d’Odilon Redon, « Orphée et Eurydice » (à g.) du Nabi Ker-Xavier Roussel, et surtout l’oeuvre d’un artiste expressionniste et participant du Blaue Reiter, dont j’ignorais tout, Heinrich Campendonck, natif de Krefeld juste à côté de Düsseldorf et plus connu semble-t-il pour ses vitraux que pour ses (très surprenantes) toiles.

Et encore la salle Otto Pancock (ci-dessous), autre « artiste dégénéré » selon les nazis (!), né dans la Ruhr, passionné de littérature et qui fut le professeur de Günther Grass à l’Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf.

Ou ce peintre suisse étonnant, Ferdinand Hodler, avec sa « Femme à la Fenêtre ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s