Ronald Searle a rejoint les oiseaux

Le fin, délicieux, délicat dessinateur anglais Ronald Searle n’a pas passé le cap de l’an 2011 : il vient de s’éteindre le 30 décembre dernier. Satiriste plein d’humour et de légèreté, il avait cependant passé des années de captivité après avoir été pris à Singapour par les Japonais à travailler sur la terrible ligne Birmanie-Thaïlande : il disait n’en être jamais tout à fait sorti. Et pourtant ! Quand on voit son trait aérien, cet amoureux des chats et des escargots, qui s’attaquait parfois aussi mi-mordant mi-sarcastique à l’actualité,  évoque plutôt la tendresse qui baignait aussi parfois son regard bleu. Je les ai rencontrés sa femme Monica et lui dans l’entourage de l’ami Roland Topor, et il m’a offert ce dessin pour s’excuser de ne pas être venu au lancement de mon premier livre, Ave Lucifer. Une pensée affectueuse …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s