« Le Ciel sans pâlir et la terre sans rougir » …

Après le jeu qui permet d’enfariner F. Hollande figuré comme cible de fête foraine, une application Smartphone, « Bye bye Nico » a pour but de catapulter « Nico » hors de l’Elysée et de l’envoyer sombrer, sur une Marseillaise de boîte à musique, près de l’épave du Concordia. Coup pied de l’âne, après une longue série, rare, de lynchages « imagés ». Tout cela bien entendu grandit la fonction de ceux qui aspirent à la plus haute d’entre elles, comme on dit (justement)! Les Espagnols n’ont-ils pas raison de s’indigner de la caricature télévisuelle de leurs sportifs, prenant leur réservoir d’essence pour leurs toilettes – ce qui fait avancer leur voiture tant ils marcheraient au dopage ? Eux parlent de fierté nationale ; est-ce encore un mot que nous pouvons comprendre ?

Depuis plus de quatre ans, les caricatures anti-Sarko frôlent l’insoutenable pour quelque électeur de quelque bord politique  qu’il ce soit qui ait le sens de la dignité du combat politique et du respect minimum dû au président de son propre pays. En tant que Français à l’étranger, n’est-on pas horrifié de voir la tête du président de son pays sous le titre « Voyou de la République ». Voyou ?  Tout peut se dire en politique, mais pas sur le plan personnel, moins encore physique ! Pourquoi ce délit de sale gueule et ce contrôle à l’identité ?
Car enfin ce président n’a pas – comme ce fut le cas pour d’autres – été soupçonné d’avoir fait disparaître des gêneurs, mis sur écoute une grande actrice pour son plaisir personnel, ou caché des enfants et concubines nourris aux frais de l’Etat. Dès le départ quel fut son crime ? Avoir dîné au Fouquet’s ! Eh bien l’addition n’y excède pas le dîner d’affaire moyen. Sur la Rive Droite ? On aggrave le cas.  Une sociologue révèle « une rupture dans les rapports de domination. Tout était revendiqué, assumé, l’argent décomplexé ».[1] Tant que l’argent circule à flot, mais caché, « complexé » tout va bien – la franchise ne paie pas ! Puis il y eut un yacht (d’un ami), une montre (vantée par un ami et pas collectionnée par le susdit, comme pour d’autres), bref pas de quoi fouetter un caricaturiste.
Mais là ! Sauf votre respect, Sarko pisse sur la tombe de de Gaulle[2] ; Sarko au comble de l’excitation se … pignole devant un pauvre mendiant en hurlant « ça vient! » C’est du niveau des « Sarkofiottes » et club des « tss » (tout sauf sarko). Outre que ce n’est pas drôle c’est ignoble. Qui dit mieux ?
Maléfices

Mieux ? Sarko aux grandes oreilles et au grand nez, Sarko en poupon bercé par Angela Merkel avec toujours un pif de première[3] sur lequel s’esclaffe « révérence gardée » une oxygénée du Front National ; Nicolas montrant à Angela son pin’s « Touche pas mon Pote … Aryen »[4] (finaud n’est-ce pas ?). « Les Juifs attendent toujours le Messie. -J’arrive », dit un Sarko qui accourt sur une affiche en caractères pseudo-hébraïques sur canal-blog[5]. Sur « Sarkostique »,[6] Nicolas devient le juif Jésus ! Ou encore, sur un site qui n’a rien à envier à « Je suis partout », « Nicolas Sarkozy alias  » le juif casher Nicolas Möllah de Nagui Bosca Sarközy » avec photo du susdit portant l’étoile jaune.[7] On ne saurait être plus clair.
Les âmes vertueuses protesteront qu’elles ne sont pas de ce bord-là. Et le « quinquennat Fouquet’s » de Mme Aubry ? Et ceux qui aiment l’argent et pas les gens ? Et la « tache sur le drapeau » ?[8] Et les Une immondes d’une parodie du Monde affichant Sarko, une balle dans la tête, assassiné ? Car toutes ces caricatures frisent la magie noire, comme la poupée vaudou à son effigie, mise en vente avec épingles pour lui jeter des sorts. Ou ce triple A dont dégringole, pour le premier, Carla, pour le dernier la petite Julia et au milieu un Sarko dont on ne voit plus que … le nez !
Donc Nicolas S. serait haï par les anti-sémites qui l’assimilent au « fric ». Bien sûr, nos présidents précédents, auvergnat, corrézien, charentais, n’avaient ni propriétés, ni amis fortunés, ni connexions de l’ombre! Et l’ex-futur président qui alignait en quelques heures  des millions de dollars de caution  ? Comprenne qui pourra. 
Métissage, tolérance, multiculturel ?

Sarkozy n’a jamais renié des origines multiples dont il s’est fait une richesse, en proclamant par là-même son amour de la France. Et ne serait-ce pas là l’une des clés de cette haine sans fond qu’il suscite, son amour de la France, si mal porté de nos jours ?
Par sa mère, il descend d’une grande famille de Salonique, les Mallah. Son grand-père a servi dans l’armée française comme médecin ; il s’était converti pour épouser la jeune catholique dont il était tombé amoureux. Alors voilà qu’à leur tour certains juifs se déchaînent, comme je l’ai entendu de mes oreilles : il n’est pas juif, sa mère n’est pas juive, etc. ! D’autant plus qu’elle a commis l’erreur, cette maman, d’avoir épousé un réfugié hongrois qui fuyait … le communisme. Même pas compagnon de route !
Et la surenchère se poursuit : on se demande aussi si notre Nicolas ne serait pas un peu fasciste par le père ; on lit en effet en commentaire : « Sachant que le père de notre bon maître à fuit [sic] lors de l’arrivée des troupes soviétiques; c’est à dire avec les nazis et autres collabos. Je me demande alors quel rôle politique et social a eu ce représentant de la classe nobiliaire, le comte de Nagy Bocsa dans cette Hongrie de l’ère pré soviétique. »[9]
Qui défend le métissage, la tolérance, la France multi-plurielle ? Ou y aurait-il des métissages préférables à d’autres ?
Dernier mais non le moindre et in cauda venenum, j’oubliais la taille : nous serions régis par un nabot (ceux qui défendent tant l’égalité devraient être plus respectueux pour les nains qui les valent bien), une demi-portion, une marionnette secouée de tics. Rappelons que nous ne sommes, selon Bernard de Chartres, que des nains sur les épaules des géants.
Bon, pour la taille, restituons les faits qui comme chacun le sait depuis que Lénine l’a dit, sont têtus : Nicolas mesure à peine 3 cm de moins que son rival à la présidentielle ou que notre avant-dernier président.
Plus grand que Jean-Paul Sartre, Balzac, Voltaire,  Mickey Rooney, Hussein de Jordanie, Polanski, Picasso ou Gandhi, Jamel Debbouze, Charlie Chaplin, David Pujadas, Hitchcock, Jaurès et Pasolini, il mesure 1,68 m. Autant que Churchill, Al Pacino, Bob Dylan, l’abbé Pierre et Philippe Gildas.
Maintenant, que la bassesse déferle !

Alors pourquoi s’en gausse-t-on tant ? La réponse comme toujours est sur la Toile : dans un « post » (billet) de the Post (reconverti en Huffington Post français), un rubriqueur courageusement anonyme comme souvent, intitulé Mad Dog, nous confie :  » Pourquoi se moque-t-on de la taille de Sarkozy, alors qu’on ne le faisait pas avec Mitterrand? » Et la réponse est ? je vous le donne en mille : parce qu’il se met des talonnettes ou se tient sur la pointe des pieds, il souffre de sa taille, appuyons où ça fait mal. Le délit de sale gueule dans toute sa splendeur ! Evidemment, le Président actuel n’est pas comme l’un de ses (récents) prédécesseurs si refait par la chirurgie esthétique que quand il souriait on lui voyait le nombril. Ou qui menaçait de ses  sbires qui lui chauffait les oreilles.
Que le grand clic me croque ! la bassesse atteint son niveau-semelle. Ce qui rappelle le mot du peintre Apelle à un cordonnier qui lui servait de modèle et critiquait le dessin de la sandale puis tout le tableau : « Cordonnier, pas au dessus de la cheville ! » La France réduite à une caricature ? Nous valons mieux que ça, non ?
Dans son hommage aux paras de la France Libre, de Gaulle termine par : « Maintenant, que la bassesse déferle ! Eux regardent le ciel sans pâlir et la terre sans rougir. » Puissions-nous redevenir résistants ! Car c’est la France qui se caricature ! Elle vaut bien mieux que tout cela !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s