Photo retrouvée : mélancolie

De g. à dr. l’écrivain Claude Delarue dont je parlais dans la « brève » précédente, mais aussi, Mirjana, notre amie yougoslave, moi-même (pull vert), Helena Majdaniec grande chanteuse polonaise, et l’inoubliable Frédéric de Towarnicki, auteur du « Messager de la Forêt Noire » sur ses souvenirs avec Heidegger. Le violoniste est celui du cabaret russe Chez Tsarevitch, l’adorable Jean qui vit tant de nos nuits de folie (douce). Ces fantômes passèrent dans notre vie, même s’ils ne sont pas vraiment morts (à l’exception de Mirjana, ils ont tous disparu désormais, si jeunes !) : cf. « Frédéric de Towarnicki n’est pas mort, il s’est éteint« .

Publicités

Une réflexion au sujet de « Photo retrouvée : mélancolie »

  1. Ma chère Elizabeth : Je découvre de temps en temps tes mots d’un autre temps, tes célébrations de fantômes. Je pense inévitablement à l’un de tes mots fétiches : camaïeu. J’ai du mal à t’imaginer vivant à Dusseldorf. Je t’imagine plutôt à Paris, Neuilly, même Bécherel… Pourquoi serais-tu montée vers ces terres teutonnes ? Mystère. Dans un tout autre domaine, je me dis souvent que je devrais t’envoyer un exemplaire de mon projet d’un film inspiré du Malte Laurids Brigge de Rilke. Je t’embrasse. William

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s